youtube-iconlinkedin-iconpinterest-icontwitter-iconfacebook-icon
Notifications
Bienvenue sur le site du Collège de la Sagesse - Beyrouth Bienvenue sur le site du Collège de la Sagesse - Beyrouth  Bienvenue sur le site du Collège de la Sagesse - Beyrouth      

But de ce club

  • Direct: Tisser de nouveaux liens entre les différents agents de l’école : corps professoral, administration, élèves, parents...
  • Indirect: C’est un moyen qui vise à utiliser les relations inter-groupe pour le développement du membre et la croissance de sa personnalité.

En Quoi consiste le travail de ce club ?

C’est un groupe d’élèves âgés de 16 à 21 ans, partageant des tâches, des fonctions, des expériences dans une perspective de développement des capacités, favorisant ainsi un esprit d’appartenance, de collaboration et d’entraide pour un meilleur épanouissement personnel et social.

Âgés entre 16 et 21 ans, ces élèves sont en pleine ou en fin d’adolescence. Et quand on parle d’adolescence, on utilise, généralement, l’expression : “crise d’adolescence”. Or en regardant de près l’évolution de ces élèves, il n’y a pas nécessairement crise au sens propre du terme (“opposition violente et destructive”) dans leur développement mais ce sont plutôt des changements décisifs au cours de leur évolution, générant troubles et conflits.

Ce sont des élèves dont chacun forme une identité personnelle et unique à tous les niveaux : dans leurs pensées, dans le mode de vie, dans leurs intérêts, leurs relations avec les autres. Ces jeunes ont besoin de se prouver dans un autre domaine que celui des études.

Nous savons très bien que les relations sociales et le profil de la vie adulte se dessinent au cours de l’adolescence et que cette agitation et cette motivation influencent énormément le dynamisme de leur vie adulte.

L’opposition qu’ils manifestent parfois n’est pas dirigée vers l’adulte en tant que tel, mais visent l’autorité sociale - parentale et/ou scolaire - qui leur interdisent d’assumer leur personnage social.

Ainsi, leur de constituer un groupe montre leur besoin de chercher à devenir membres d’une sous-culture avec des droits et des obligations fixés par eux-mêmes.

Ces élèves partagent alors liés un type spécial de relation, ils sont conscients et se sentent décidés à faire ensemble quelque chose. Pour eux, leur décision est à la fois cause et résultat du regroupement. Ils veulent parvenir grâce à leur collaboration, à une réelle efficacité et à un dynamisme plus intense.

Ces jeunes désirent sentir le vrai goût de la vie “celui de leur jeunesse, des jours meilleurs”. Ils ont besoin de casser ce sentiment d’impuissance dans lequel ils baignent.

Ils expriment un besoin d’orientation sur différents plans: Le besoin du soutien des parents et de leurs responsables. Le besoin de s’identifier à une image de Leader leur donnant confiance dans la réalisation de leurs ambitions. Ils veulent absolument se trouver dans un milieu où ils pourront exprimer leurs sentiments, leurs souffrances, un milieu de confiance et de référence.

L’insertion dans un groupe ne se limite pas à l’utilité, c’est une nécessité. S’insérer dans un groupe, c’est franchir le 1er pas dans la voie de la découverte du vrai sens de la vie. Elle est nécessaire pour avoir une prise de conscience et progresser dans le sens de la maturité.

Ce groupe à but social prépare donc les élèves à devenir des citoyens exerçant leurs rôles dans la société. Être citoyen, c’est vouloir maintenir un accord et une unité entre des gens différents. C’est prendre une part active à la cohabitation et à la coopération entre personnes dont les goûts, les intérêts et les ambitions sont contradictoires.

Fidèles à vous-mêmes et luttant pour le demeurer, c’est aussi assurer une place à ceux qui sont autres et qui, parfois même, s’opposent à vous. C’est donc créer et entretenir une unité qui ne détruit ni n’étouffe l’originalité de chacun. Partant de là, nous pouvons remarquer que l’éducation civique ne peut être limitée à un enseignement. Être citoyen c’est entrer en relation.

C’est une initiation à la citoyenneté car il s’agit d’une forme originale de la croissance de l’homme, par étapes, lui permettent de découvrir qu’il est un élément d’une société déterminée et qu’il doit faire l’effort d’y trouver sa place et sa fonction.

Comme l’individu est appelé à vivre en société, celle-ci exige de chacun de ses membres un certain degré de fonctionnement et de rendement et le groupe est le moyen naturel pour faire l’apprentissage des relations sociales. C’est une petite communauté dans laquelle il va s’exercer à affronter la vie avec plus de sécurité et de confiance.

Objectifs généraux.

L’intervention de groupe vise les objectifs généraux suivants:

  • ðReconnaître l’importance de l’existence d’un groupe, dans différentes étapes et phases et aider les membres à pouvoir progresser ensemble vers un même but.
  • ðAider l’élève dans sa recherche de lui-même et de son identité.
  • ðL’aider à participer aux différentes décisions de façon à ce qu’il puisse dans le futur avoir le contrôle de sa vie.
  •    Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques se traduisent comme suit:

    ðAmener le membre à prendre conscience de ce qu’il vit à partir de situations réelles.
ðIdentifier des situations dans lesquelles il ne s’affirme pas.
  • ðPrendre conscience de ses besoins les plus importants et de la façon dont on cherche à les satisfaire.
  • ðAmener le groupe à partager le vécu de chaque membre en identifiant les facteurs qui ont aidé ou entravé son action.
  • ðPrendre conscience de l’importance, dans notre vie, de relations positives.
  • ð Travailler l’engagement de l’élève de façon à mettre de côté une partie de son “Moi” pour la remplacer par un “Nous”.
  • ðAmener les participants à poser un regard neuf de critique sur une situation tirée de leur vécu et ce, en vue de réagir face à cette situation.
  • ðApprendre à travailler en équipe à travers la réalisation de tâches.
  • ðAmener le groupe à effectuer des changements dans le milieu où ils existent à différents niveaux surtout relationnel.
  • ðIdentifier les étapes à suivre pour la réalisation d’une activité ou d’un projet.
  • ðMettre les membres en situations de découverte pour susciter la créativité.
  • ðRenforcer la capacité d’écoute des membres pour mieux comprendre et pouvoir se confronter à la pensée de l’autre.
  • ðCréer un climat de motivation pour le travail.
  • Changements produits au niveau sociÉtal

    Ce groupe aide le jeune à pouvoir s’organiser devant la vie qui lui est présentée. Devenu adulte, c’est le souvenir vivant de cette organisation qu’il retrouvera face aux heures de confiance ou de problèmes...

    Si telle est une des missions du groupe dans la vie d’un individu, nous pouvons alors deviner ce qu’elle peut être dans la vie d’une communauté qui n’est formée que de ces individus.

    Le club constitue un élément dynamique du milieu social, une source d’enthousiasme et d’énergie pour les jeunes; son rôle ne peut qu’éloigner toute tentative d’immobilité et de stagnation dans lesquelles peut se noyer une collectivité.

    Par ailleurs, ce club est un endroit idéal dans la mesure où il constitue un milieu rempli de soif, de dévouement, de désintéressement, un milieu qui méprise les compromis et sauvegarde la dignité morale. Ainsi, il peut et même j’ose dire il doit contribuer à rendre plus saine et à fortifier la vie publique, ce qui pousse la personne à être de plus en plus impliquée dans cette société.

    L’idée de base du CSS tend plutôt vers la formation de “citoyens parfaits”. Dans ce groupe, il y a une mise en commun des désirs, des aspirations, des souhaits... Même quand l’activité est très ponctuelle et son objectif très limité, il existe une amélioration, un changement, un progrès touchant la société, puisque tout simplement ça touche des membres vivant dans cette société. Le fait de vivre en commun, l’interdépendance dans tous les domaines viennent mettre un obstacle à l’égoïsme qui peut couver en chacun d’eux.

    De là, le CSS part de l’idée de l’égalité et de la collaboration. Les contacts qu’il a nécessités tirent le membre de son isolement, le sécurisent et lui permettent une meilleure compréhension de son prochain. Chacun s’est arrêté au contact de l’autre, l’a accepté en tant qu’entité. La chance est là pour une certaine valorisation. De cette façon, la sociabilité est de plus en plus favorisée, d’où le profit pour la société toute entière.

    Les outils à utiliser :

    • ð Activités récréatives : journées, day-camp, colonies de vacances…
    • ð Activités de financement : soirée, ciné, quête, kiosque…
    • ð Activités de sensibilisation : journée sida, fête du travail…
    • ð Activités écologiques: reboisement…
    • ð Activités avec et pour les parents : fête des mères…
    • ð Camps et journées de formations à 3 niveaux : savoir, savoir être et savoir faire.

     

     

    Hymne de la Sagesse